Engagement socio-économique

La catégorie Engagement socio-économique vise à encourager les organisateurs d’événement à favoriser les répercutions positives dans la communauté.

Voici quelques exemples de bonnes pratiques :

  • Rendre son événement accessible aux personnes ayant une déficience motrice, visuelle et auditive. Voir de l’information à ce sujet sur le site de Kéroul.
  • Avoir des mesures d’intégration, stage ou emploi, de personnes éloignées du marché du travail (ex. personnes ayant un handicap, issues de minorités visibles ou ethniques, jeunes en décrochage scolaire.)
  • Mettre en place des mesures pour améliorer la qualité de vie des bénévoles et employés pendant l’événement (repas gratuits, salles de repos, tarifs préférentiels, accès à l’événement, etc.)
  • Offrir de la formation aux bénévoles et aux employés.
  • Appliquer une gouvernance participative.
  • Avoir en place un système de reconnaissance des employés et bénévoles.
  • Choisir des entreprises locales comme fournisseurs.
  • Développer des partenariats avec des entreprises locales.
  • Encourager les artistes locaux en les intégrant à sa programmation.
  • Possèder un mécanisme d’information, de consultation ou de concertation de la population locale.
  • Développer des partenariats avec des organismes communautaires (ex : remise d’une partie des profits à ces organismes, don de matériel, offre de billets gratuits).
  • Offrir de la visibilité à des organismes communautaires (kiosques, conférences, affichages, etc.)
  • Redonner du matériel à la communauté.
  • Léguer des infrastructures à la communauté.
  • Favoriser les rapports multiculturels et intergénérationnels.
  • Faire la promotion de la diversité.
  • Offrir aux visiteurs des installations complètes comme des salles de bain complètes, fontaines d’eau gratuite, internet sans-fil, etc.
  • Mettre en valeur l’identité du milieu  dans lequel l’événement est tenu (trait culturel, sportif, historique, etc.)