Festival Diapason

Le Festival Diapason a voulu relever le défi de récupérer 100% de ses aménagements et décors créés lors de sa dernière édition en maximisant la récupération de matériaux, le prêt d'équipements et si nécessaire, l'achat de matériel réutilisable pour s’en servir sur le long terme. En adoptant le processus de réduction à la source, l’organisation a élargi son intervention aux installations pour l’accueil des artistes en instaurant une cuisine et des loges zéro déchet. Le Festival Diapason a pris le temps d’analyser chaque utilisation, besoin ou achat qu’elle réalisait afin de trouver une alternative réutilisable et écoresponsable. On peut penser à l'initiative des bracelets d’identification qui deviennent des plantes, la recherche de partenaires pour l'emprunt des accessoires de décoration ou l’achat de nourriture auprès d’entreprises et d'agriculteurs locaux. Le Festival Diapason s’est également positionné afin de ne plus produire aucun item promotionnel remis aux festivaliers pour distribution massive. Le virage adopté depuis les dernières éditions pousse l’équipe à vouloir devenir une référence en matière de développement durable au sein des événements de la province.

Diapason avait déjà mis en place plusieurs mesures pour les festivaliers depuis 2015, en éliminant les verres et bouteilles à usage unique tout en offrant des services de consignes et des fontaines d'eau gratuite sur l'ensemble des sites de l'événement. Le Festival Diapason pratique également le réemploi, évite le suremballage et utilise le service de compost municipal.  Les outils imprimés ont été coupés à plus de 75% et seront remplacés éventuellement par une application numérique. La croissance de l'événement et l'intérêt d’aménager des sites esthétiques avec des éléments éphémères, le Festival Diapason a voulu appliquer la même volonté à prévenir et réduire à la source ses actions lors de la planification jusqu’au démontage afin de rester cohérent avec ses valeurs.

Conception des décors

Trop souvent, il est possible d’observer du mobilier éphémère qui a une durée de vie limitée, qui a été initialement fabriqué pour l’événement et ne sera pas nécessaire réutilisé. En adoptant une démarche dès le début des discussions avec les différents partenaires, le Festival Diapason sensibilise et apporte des alternatives pour impliquer toutes les parties dans le virage souhaité. Le processus a débuté par énumérer les matières qui pouvaient être utilisées pour en faire des aménagements temporaires sans trop de modifications et qui pouvaient être empruntées. Le festival a ensuite fait l’inventaire de ce qu'il avait déjà pour éviter au maximum des locations externes.  L'équipe a ensuite listé les partenaires, entreprises et lieux qu'elle pouvait approcher pour se procurer ces matières. Pour compléter les besoins, le Festival Diapason a effectué des achats utiles qui pouvaient combler un besoin à long terme et permettre de devenir indépendant pour les prochaines éditions.

La conception de décors a été réalisée avec plus de 80% de matières récupérées, 10% d'achats réutilisables et 10% de location. Les transports ont été limités et l’ensemble des locations proviennent d’un rayon de moins de 40 km. Afin de respecter notre objectif, le festival a fait produire un élément de décor intemporel par un jeune artiste qui pourra être utilisé pendant plusieurs années pour les bars de l’événement sans limiter le visuel ou l’expérience des années futures de l’événement. Cet élément a été fabriqué localement et réfléchi afin de faciliter son démontage, entreposage et réinstallation.

Loge et cuisine zéro déchet

Après avoir appliqué le même processus pour trouver le matériel des loges et cuisine zéro déchet, le festival a fait la liste des items de nourriture qu'ils ont mis dans le menu en partant des fruits et légumes de l’agriculteur le plus près du site du festival, en utilisant une boisson locale comme la boisson officielle des artistes et compléter avec du vrac provenant de trois endroits différents à moins de 10 km du site de l’événement. Le festival a réduit ses choix de collations en réalisant des pots avec plusieurs produits frais et en offrant un comptoir à salade. La bière officielle est produite à proximité de Laval et le vin et le cidre sont produits à Rougemont. Ensuite, les artistes sont invités par des restaurateurs du coin pour éviter le gaspillage alimentaire et permettre une découverte de restaurateurs et d’attraits locaux. Certains produits demandés par les artistes n’ont tout simplement pas été fournis puisqu’il n’était pas disponible sans emballage. Toute la décoration des loges était aussi des prêts ou des locations afin d’éviter des aménagements qui sont utilisés seulement par quelques personnes, mais sans négliger la qualité de notre accueil. Deux surprises attendaient les artistes qui ont tous été surpris de l’étendue de la démarche. Nous avions installé un vélo smoothie qui permettaient aux artistes de se faire des smoothies avec des fruits locaux et des bracelets d'identification qui pouvaient être transplantés après leur utilisation pour en faire une plante. Pour terminer, les surplus de nourriture ont été offerts à un commerce pour en faire des jus frais et l’Auberge du Cœur, organisme qui vient en aide à des jeunes.

Pour en savoir plus: www.festivaldiapason.com