Colloque de l'AMEUS 2019 - 31e édition

Le colloque de l’Association de la maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke (AMEUS) est organisé par des étudiant.es et rassemble professionnels et universitaires pour échanger sur une thématique environnementale. Ayant atteint le niveau 5 de la norme BNQ 9700-253, la 31e édition présentait « Ralentir pour mieux bâtir : la décroissance, pour une société plus résiliente et équitable? »

Réduction de l'impact au niveau de l'alimentation

Pour répondre à nos valeurs et aux critères de la norme de niveau 5, le traiteur choisi pour le colloque est le Café Caus. Cette coopérative de solidarité encourage l’achat de produits locaux et évalue régulièrement son impact quant à l’utilisation des ressources, afin d’adapter sa gestion des matières résiduelles (GMR).

Le colloque de l'AMEUS vise un événement des plus écoresponsables, c’est pourquoi un menu végétarien et local a été offert. Une sélection végétalienne était également disponible. De plus, tous les produits provenaient de producteurs locaux compris dans un rayon de 300 km de la Ville de Sherbrooke. De ceux-ci, 80 % des ingrédients principaux et secondaires provenaient de producteurs situés à moins de 100 km du lieu de l’événement.

Les quantités de nourriture ont été calculées de manière à ce qu’il y ait le moins de gaspillage possible. Les restes de nourriture ont été apportés au Frigo-Free Go de l'UdeS. Le Frigo-Free Go est une initiative de redistribution de nourriture installée à même l'Université de Sherbrooke. Il s'agit d'un réfrigérateur solidaire accessible à toute la communauté universitaire qui a pour mission de lutter contre le gaspillage alimentaire, de sensibiliser la communauté universitaire aux enjeux liés au gaspillage alimentaire et d'éduquer à propos du gaspillage alimentaire.

Réduction à la source et réduction du budget

En plus de ces mesures, le colloque a atteint le niveau 5 de la norme BNQ à l'aide d'une pluralité d'actions et de décisions. La sensibilisation a été au centre de la démarche d'écoresponsabilité de l'organisation de l'événement. La réduction à la source a été privilégiée partout où cela était possible. C'est ainsi que les besoins matériels et les dépenses ont été réduits de 20% comparativement à l'édition précédente et que l'accès à l'événement a été rendu plus facile grâce à des billets moins dispendieux. Le réemploi a été préconisé, entre autres pour les cocardes et les éléments de décor.

Réduction des GES

La réduction des GES a été un élément central. Pour le transport et l’efficacité énergétique, la sensibilisation à l’utilisation du covoiturage et des transports en commun a été omniprésente sur le site internet et la page Facebook de l’événement, les communications aux conférenciers ainsi que sur le formulaire d’inscription au colloque. De plus, une plateforme de covoiturage à l’intention des participants a été préparée et partagée à plusieurs reprises. Un transport par navette Longueuil-Sherbrooke a été payé par les organisateurs afin qu’elle soit gratuite pour les participants de la région de Montréal. Le départ avait lieu au Métro Longueuil afin que les participants puissent prendre le transport en commun pour se rendre à la navette. Le site de l’événement a été choisi puisqu’il est desservi par le système de transport en commun de la STS. Les émissions GES des organisateurs, des participants et des utilisateurs liés à leurs déplacements dans le cadre de l’événement et son organisation ont été comptabilisées. Une déclaration concernant les GES émis a été produite afin de les compenser en double en achetant des crédits carbone à Ecotierra.