Gala des Prix d'excellence en environnement des Cantons-de-l'Est

Organisé par la Fondation Estrienne en Environnement

Parmi leurs mesures responsables :

''Le plan d’action en écoresponsabilité incluait une vingtaine de mesures réparties dans les volets suivants : le choix des fournisseurs, la gestion de l’eau, de l’énergie, des matières résiduelles, du matériel et des GES et les choix alimentaires. Le comité a fait appel à des consultants régionaux externes en support à toute cette démarche. Nous présenterons ici les mesures les plus porteuses et transférables qui nous ont permis d’obtenir des résultats significatifs.

La lutte aux changements climatiques étant une préoccupation de la Fondation, un accent a été mis sur le volet GES. Parmi les mesures, un inventaire de toutes les émissions de GES a été réalisé via une estimation (bâtiment, transport, matières résiduelles) et un objectif d’émission pour les participants fut fixé. Une compilation des émissions liées au transport fut faite lors de la soirée. Afin de réduire les émissions des participants, un incitatif au covoiturage à été mis de l’avant : l’attribution d’un prix parmi les covoitureurs. La tenue de réunions téléphoniques fut le moyen ciblé par le comité organisateur. Par la suite, les GES émis ont été compensées en TRIPLE, soit un total de 11 tonnes, via des projets de plantation dont deux en Estrie et un au Pérou attribuant des crédits certifiés.

Comme le Delta de Sherbrooke est attesté « Clé Verte », ce qui lui reconnaît ses pratiques de DD, le comité organisateur a choisi de tenir à nouveau son gala annuel dans cet établissement hôtelier. Le Delta étant reconnu pour ses performances pour sa gestion de ses matières résiduelles, nous étions assurés d’un empreinte écologique infime concernant ce volet. Conséquemment, nous avons pu se fixer des objectifs ambitieux de mise en valeur soit de 80%. Les pratiques de DD de cet établissement touchent d’autres aspects tels que la gestion de l’énergie (utilisation d’équipement éconergétique et programme « coupons le courant ») et de l’eau dont l’événement a su bénéficier, réduisant ainsi son empreinte.
Afin d’adhérer au principe des 3-RV, une attention très particulière a été portée sur le matériel remis aux participants. Ainsi, le nombre de pages du programme souvenir a été réduit et le boudin servant de reliure a été éliminé. Ont aussi été retirés le signet publicisant les lauréats et l’épinglette à usage unique servant à identifier les finalistes. Aussi, concernant les plaques souvenirs remis aux finalistes, des matérieux plus nobles, tel que le granit de la région, ont remplacé les plaques laminées.
À notre demande, le menu a été élaboré en partie à même des produits locaux disponibles en saison tel que du lapin de Stansted. Absents de la carte des vins, des produits régionaux du terroir ont été ajoutés à la liste. Afin qu’il ne passe pas inaperçu, nous avons profiter de la période des discours d’ouverture pour en faire la promotion. ''

Pour en savoir plus : http://fondationfee.ca/wordpress/