Festival Western de St-Tite

Figure marquante du rodéo au Québec, attirant 155 fois la population de sa ville-hôte, principal moteur économique de Saint-Tite, Le Festival Western permet à une trentaine d’organismes de la région d’amasser près d’un demi-million de dollars. Notre objectif est d’instaurer le développement durable dans la culture de l’entreprise.

Dans le cadre de sa mission communautaire, le Festival Western de St-Tite collabore régulièrement avec plusieurs associations, consolidant ainsi des liens privilégiés. C’est une trentaine d’organismes que le Festival aide dans leurs sources de financements. Cette année, une nouveauté au Festival Western de St-Tite a été source supplémentaire de financement pour les organismes de la région. L’étoile de shérif mise en place pour la 45e édition se veut un symbole emblématique pour le Festival, tout en offrant la possibilité d’accéder à la majorité des chapiteaux présentant des spectacles. La vente d’étoile de shérif servira à maintenir la qualité de la programmation ainsi qu’éventuellement augmenter l’animation sur certains sites. C’est 0,50 $ par étoile vendue qui a été redistribué aux organismes de la région qui en ont fait la vente.

Le Festival Western de St-Tite croit en la relève et pose des actions concrètes afin d’encourager les jeunes talents que ce soit pour le rodéo, à l’école ou en culture. C’est entre autres le cas, avec les étudiants de 5e secondaire de l’école Paul-Le Jeune. Pour aider les étudiants, des moyens de financements ont été mis à leur portée. En effet, le stationnement de la navette était sous la responsabilité et la surveillance de ces étudiants ainsi que la récupération des canettes dans les Grandes Estrades Molson Export après chacun des onze rodéos où la capacité est de 7 500 spectateurs par représentation.

Consciencieux de réduire son empreinte écologique, le Festival Western de St-Tite a amorcé un important virage vert et, ainsi, fait du développement durable une de ses priorités. L’objectif de l’organisation est d’instaurer le développement durable dans la culture d’entreprise et de faire en sorte que les employés et l’ensemble des bénévoles l’incluent dans leurs prises de décisions et dans la gestion de leurs activités tant au niveau écologique, social qu’économique. En ce qui a trait à la portion environnementale, voir précision en annexe.

Notre évènement veut aussi encourager l’utilisation des transports de manière plus écoresponsable, pour ce faire, les festivaliers peuvent depuis la 44e édition utiliser un service de navette, situé à l’entrée de la ville, disponible pendant les deux fins de semaine de l’événement. Aussi, nous incitons les visiteurs de la région de Montréal à utiliser les deux trains en provenance de Montréal. Une campagne publicitaire a été déployée dans cette région afin de faire connaitre ce concept inusité qui se termine, en arrivant à Saint-Tite, par une attaque de train digne des plus grands films western. Nous avons aussi ajouté sur notre site internet ainsi que notre page Facebook des hyperliens et de l’information concernant le covoiturage.

Par l’implication directe ou indirecte du Festival, une trentaine d’associations du domaine social, de loisir et communautaire amassent près d’un demi-million de dollars pour leur fonctionnement. Ces organismes opèrent des concessions de nourriture et de breuvage, transforment des stationnements en terrain de camping, effectuent des tâches de nettoyage et de recyclage ou du soutien technique sur les sites du Festival.

Le Festival a appuyé la tenue de la journée Centraide western. C’est un montant de 46 569 $ qui a été partagé entre Centraide Mauricie et le Grand McDon.

Dans le cadre des festivités du 45e anniversaire, une activité spéciale a connu un beau succès, soit la mise à prix de la tête du directeur général et de celle du directeur des rodéos du Festival au profit de Leucan.  Les 2 hommes ont relevé le défi de se faire raser les cheveux pour la bonne cause. Un montant total de 8 500 $ a été amassé dans les estrades et par des dons en ligne a été remis à Leucan Mauricie.

Le Festival joue un rôle prédominant dans l’échiquier économique de la région. La tenue a contribué à des retombées économiques de l’ordre de 50 551 000 $, ce qui équivaut à 756 emplois à temps plein. L’organisation se fait un devoir de privilégier les achats locaux.