FaunENord

Sustainable tourism development, making it a reality in Eeyou Istchee

FaunENord a organisé une assemblée générale éco-responsable pour COTA (Cree Outfitting and tourism Association) à Whapmagoostui, une communauté crie accessible seulement par avion. Ce fut une première pour la Nation Crie du Nord-du-Québec! L’évènement s’est déroulé dans une salle isolée et sans service communautaire (pas d’électricité, d’aqueduc, de collecte des déchets ni de toilette) pour une quarantaine de personnes. Toutes actions s’est avérées être un défi : vaisselle, gestion des déchets, apport en eau, nourriture… Mais nous y sommes arrivés avec brio! Nous avons même ramené dans nos bagages, par avion, le recyclage à Wemindji, seule communauté crie de la région à avoir un service de recyclage!

Le tourisme est en plein développement dans le Nord-du-Québec et il nous offre de nombreux défis en ce qui attrait au développement durable. Les grandes distances séparant les communautés cries et jamesiennes les unes des autres (certaines communautés, tel que Whapmagoostui, sont accessibles seulement par avion)  représente un impact important pour l’environnement.
En plus, nous sommes limités en fournisseurs locaux, en lieux d’hébergement et en magasins pour l’achat local. Il faut aussi souligner que plusieurs communautés cries n’ont pas encore accès à des centres de tri pour le recyclage. C’est pourquoi Cree Outfitting and Tourism Association nous a demandé de travailler avec eux afin de faire de leur assemblée générale annuelle à Whapmagoostui un évènement éco-responsable.

Notre premier défi fut la gestion du transport, de l’approvisionnement en nourriture et en eau puisque la salle où se déroulait l’assemblée était isolée et ne possédait pas de services communautaires. Un système de navette fut instauré afin de voyager les participants entre les lieux d’hébergement et la salle. Pratiquement tous les participants ont utilisé ce système et ceux qui ne l’on pas utilisé ont marché de la communauté à la salle! Aucune bouteille d’eau ne fut utilisée ce qui a grandement diminué notre quantité de déchets produits. En plus, de la nourriture traditionnelle fut cuisinée par des « elders » qui étaient présents près du site. Ce qui nous a permis d’acheter local et de faire vivre la culture culinaire crie aux participants tout en stimulant l’économie locale.

La gestion des matières résiduelles fut un défi de taille puisqu’il n’y a pas de centre de tri à Whapmagoostui. Nous avons installé un îlot de tri et avons pris le temps de montrer aux participants comment trier leurs déchets et leurs restes de table. Le compost fut ensuite donné au centre d’Études Nordiques de l’université Laval qui possède une station de recherche à Whapmagoostui et qui produise leur compost pour leur serre de recherche.  Le recyclage quant à lui fut rapporté dans nos bagages, en avion, jusqu’à Wemindji, le site de tri le plus proche.

Comme cadeau de participation, chaque participant a reçu un sac de tissu contenant de la vaisselle en plastique réutilisable sur laquelle le logo de COTA était inscrit. Il est coutume chez les Cris, lors de rassemblements, que chacun amène et lave sa propre vaisselle. Ainsi, nous avons perpétué la tradition! À la fin de chaque repas chacun lavait et essuyait sa vaisselle et cette corvée c’est transformée en moments agréables et inoubliables qui nous a permis de ne pas utiliser de vaisselle jetable. Les personnes présentes à l’assemblée, provenant toutes du domaine touristique nordique, font énormément d’expéditions. Ils étaient heureux de nous dire que ce kit ferait désormais partie de leur inventaire d’expédition!

Finalement, puisqu’il n’était pas possible de faire une plantation d’arbre pour compenser nos émissions de gaz à effet de serre, dû au climat aride et au sol rocheux (Taïga), nous avons organisé, avec les participants et les membres de la communauté, une collecte de déchets.

Au niveau social, nous avons redonné à la communauté en organisant une collecte de déchets avec les participants et la population. Nous avons nettoyé deux sites communautaires à Whapmagoostui. En environ 2 heures, nous avons amassé un peu plus de 17 sacs d’ordures qui furent retirés de l’environnement et ce, avec l’aide d’une trentaine de personnes.  Il a fallut travailler fort afin de motiver les gens, mais cela nous a permis de les conscientiser à l’importance d’une bonne gestion des matières résiduelles. Il est aussi intéressant de souligner que tous les surplus de nourriture produits lors de l’évènement furent donnés à un organisme communautaire qui les a redistribués à la population. Plusieurs enfants, familles et aînés ont pu en profiter. Cette action nous a aussi permis de diminuer notre production de déchets tout en en faisant profiter la communauté.