Concours Délirium durable - CÉRSÉ-Collège de Rosemont-AQPERE - Finaliste 2015

Le quinzième édition du concours Délirium durable, seul concours intercollégial en développement durable, s’est tenue les 14 et 15 février 2014 au Collège de Rosemont à Montréal. Depuis sa première édition, 350 projets ont été présentés rassemblant 500 étudiants de partout au Québec.

L’objectif de Délirium durable est de stimuler l’intérêt des étudiants à l’égard des enjeux de développement durable et de leur permettre de jouer un rôle d’agent de changement par la réalisation de projets concrets et porteurs. En accord avec les principes du développement durable, les projets proposés doivent favoriser des retombées positives pour la société, favoriser le respect de l’environnement, démontrer une viabilité économique et soutenir l’équité sociale. Le concours se scinde en deux temps : une évaluation écrite et une évaluation orale par un jury d’expert lors d’une exposition.
Si Délirium durable contribue indéniablement à encourager la mobilisation des connaissances en développement durable, il vise par ailleurs à opérationnaliser ce dernier en se tournant vers une approche de gestion responsable d’événements.

Lors de l’exposition sur deux jours, plusieurs mesures ont ainsi été mises en place :
- Développement de la Mallette interactive, un outil informatique, sous format Excel, de collecte d'information répondant aux exigences de la norme BNQ 9700-253 /2010 que le CÉRSÉ perfectionne depuis plusieurs années à la lumière de son expérience d’organisateur responsable;
- Approvisionnement majoritaire auprès de fournisseurs locaux : 86% des fournisseurs sont situés dans un rayon de 100 km;
- Déclaration des émissions de gaz à effet de serre dues aux déplacements de l’organisation, des participants et des utilisateurs. Compensation en simple de ces émissions par l’achat de crédits de carbone auprès de Carbone boréal, sélectionné pour des raisons cohérentes avec la mission des établissements collégiaux;
- Organisation de l’évènement au Collège même, à des fins de réduction des déplacements pour les organisateurs et la moitié des participants;
- Mise en place de système de collecte sélective à quatre voies, détourant des sites d’enfouissements plus de 88% des matières résiduelles générées;
-Diminution optimale de l’utilisation de papier avec la réception des dossiers de candidatures et la compilation des notes des membres du jury sous forme électronique. 
- Sensibilisation ponctuelle et ciblée à la gestion responsable d’évènement, par la voie de communications avant, pendant et après l’évènement aux participants (mentors et étudiants), aux membres du jury (experts montréalais en développement durable), aux conférenciers et aux membres du comité organisateur.
- Sensibilisation de tous les organisateurs, participants et utilisateurs au développement durable, par la nature du concours, qui outre une éducation au développement durable, engendre un souci d’innovation, d’esprit de collaboration et de maximisation des retombées sur le milieu.
-Partenariat éducatif avec le traiteur Las Olas.
-Pour cette édition, le concours a reçu un Phénix de l’environnement relevant la qualité de l’organisation du concours ainsi que sa mission d’éducation et de sensibilisation auprès des jeunes.